Togo : Le Groupe EBOMAF a du soutien

Au centre de la polémique depuis un moment dans le nord du Togo suite à des mouvements d’humeur d’une partie des populations et employés, le géant panafricain des Bâtiments et travaux publics, EBOMAF vient d’avoir le soutien d’un autre regroupement d’employés qui renouvelle au Groupe sa gratitude, son engagement et sa probité.

C’est à travers une caravane improvisée, pour le moins inattendue, que plusieurs personnes et employés du Groupe EBOMAF au Togo ont décidé de témoigner, lundi 20 mai dernier, leur fidélité à la société dans le nord du pays, eu égard aux accusations dont elle a récemment fait l’objet. Habillés à l’effigie du Groupe, ces employés ont sillonné différents artères de la ville de Kara pour dire haut et fort le modèle que représente le Groupe EBOMAF dans le monde, sur le continent, et au Togo. Ils ont également salué les efforts du Groupe et des autorités togolaises pour la reprise des travaux dans le nord du pays.

Dans une déclaration intitulée « déclaration de Kara », ces employés et ex-employés du Groupe ont renouvelé leur engagement au service de leur employeur. « Nous, employés et anciens employés, tacherons et populations bénéficiaires des ouvrages, tenons à dire merci au chef de l’Etat pour les travaux exécutés dans la Kozah. Nous disons NON à l’instrumentalisation et à la manifestation des populations contre le Groupe EBOMAF. Nous remercions sincèrement le PDG et les autorités locales pour tous les efforts fournis, en vue de la reprise des travaux dans tout le nord Togo. Nous encourageons à n’écouter personne, et à ne pas se laisser intimider par qui que ce soit », ont-ils fait savoir. « Toute la population et les employés en particulier, prie le préfet et le PDG du Groupe EBOMAF de continuer les efforts pour la cohésion des populations. Ils ont réussi à relier les hameaux, villages, villes depuis 2009 jusqu’à ce jour et leur mission n’est pas encore achevée. Nous prions Dieu Allah de vous protéger et garder sa main sur le Groupe EBOMAF. Nous invitons les personnes mal intentionnées à arrêter les coups bas, les peaux de banane qu’elles glissent, ralentissant la bonne évolution des travaux. Nous ne nous laisserons plus faire, pour ce qui concerne les intérêts du Groupe EBOMAF qui a tout donné à la jeunesse d’ici et d’ailleurs », ont-ils déclaré.

Cette caravane des populations, employés, et ex-employés du Groupe EBOMAF sonne comme un encouragement à l’endroit du Groupe EBOMAF à faire fi des manœuvres ourdies ici et là, pour se concentrer véritablement sur le développement et la poursuite des travaux au profit des populations.

Nicolas EDORH