Le Togo a sa première mini- centrale solaire à Bavou

Une centrale photovoltaïque solaire de 150 kW a été inaugurée le 10 novembre dernier à Bavou, localité située dans la région des Plateaux. Une inauguration présidée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, et qui s’inscrit dans la politique de l’accès de tous à l’énergie. Ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme régional de développement des Energies Renouvelables et de l’efficacité énergétique (PRODERE).

« (…) Ce jour à la tombée de la nuit, les populations de Bavou contempleront  les lampes solaires jalonnant le réseau électrique que le Gouvernement, sous votre  haute impulsion, Excellence Monsieur le Président de la République, leur a offertes. En effet, la population de Bavou profitera de l’électricité pour son développement et son épanouissement. Avec l’électricité, nos enfants n’auront plus de peine  à étudier la nuit. C’est l’insécurité qui plie ses bagages à Bavou. C’est le développement des activités socio – économiques avec pour résultat notre participation à la croissance économique du Togo (…) ». Ces phrases du porte-parole des populations de Bavou, le député Yaovi Amétodji, témoignent la joie des natifs du milieu.

Situé à 60 kilomètres au nord-ouest d’Atakpamé, Bavou, un village du canton d’Ountivou,  a connu une ambiance particulière à l’occasion de l’inauguration de  la mini-centrale solaire. Le réseau électrique de Bavou est une mini-centrale de 150 kW, avec un réseau de distribution Basse Tension (BT) de cinq kilomètres, équipé de soixante cinq (65) lampadaires d’éclairage public et des compteurs de branchements des clients. A Bavou, tous les ménages seront raccordés gratuitement.

D’un coût global  de 2 000 000 000 FCFA, ce projet est piloté par la Société Africaine des Biocarburants et des Energies Renouvelables (SABER). Il est initié par la Commission de l’Union Economique Monétaire Ouest- Africain (UEMOA) dans les Etats membres à travers le Programme régional de développement des Energies Renouvelables et de l’efficacité énergétique (PRODERE). L’éloignement de la localité du réseau électrique de la Compagnie Energie  Electrique du Togo (CEET), la taille de la population, le type d’habitat, la nature des activités socio-économiques sont les critères de choix des localités bénéficiaires du projet.

Outre Bavou dans la préfecture de l’Ogou, Takpapiéni dans la préfecture de l’Oti Sud, Kountoum dans la préfecture de Bassar et Assoukoko dans la préfecture de Blitta sont également bénéficiaires dudit projet.

Le chef canton de Bavou a exprimé toute sa gratitude au chef de l’Etat pour la réalisation de  cette mini – centrale et a souligné toute son importance dans le développement  de la localité. « Le développement d’une localité passe par la disponibilité d’une source d’énergie de qualité et abondante. Et aujourd’hui, vous venez nous remettre la clé de la croissance économique de Bavou et de l’épanouissement de ses filles et fils, et de toute la préfecture de l’Ogou », a déclaré Togbui Afanzéou.

Le ministre des Mines et de l’Energie, après avoir fait cas de l’importance de l’énergie dans toute croissance économique, a rappelé les objectifs fixés par le gouvernement en matière d’énergies renouvelables. « Les objectifs principaux visés par le gouvernement sont entre autres l’atteinte d’un taux d’électrification de 50% en 2020 et 100% en 2030 et que la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique atteigne 40% en 2020 et 50% en 2030. C’est cette ambition positive et durable qui a guidé la création, le 11 mai 2016, de l’Agence Togolaise d’Electrification Rurale et des Energies Renouvelables (AT2ER). Une agence chargée de la programmation et de la réalisation des ouvrages d’électrification rurale, la mise en valeur du potentiel national en énergies renouvelables ainsi que la promotion et la vulgarisation des énergies renouvelables », a fait savoir Marc Ably Bidamon.

Nicolas EDORH