L’UPRAD annonce une action d’envergure contre LCT

A l’issue d’une réunion tenue hier, l’Union professionnelle des agréés en douane du Togo (UPRAD-TOGO) a communiqué sa décision de passer à la vitesse supérieure dans la recherche de solutions aux formalités et autres problèmes de dépotage qui se posent avec Lome Container Terminal (LCT). Nous vous proposons, pour lecture, l’intégralité de la déclaration du Secrétaire général de l’UPRAD-TOGO à notre rédaction.

« C’est une réunion que nous avons tenue à la suite de plusieurs plaintes qui nous sont parvenues de nos membres par rapport à une situation qui se présente sur la plateforme Lomé Container Terminal  (LCT). LCT est une place de manutention comme Togo Terminal au port de Lomé et elle met à disposition les conteneurs lorsque nous finissons les formalités portuaires et les formalités de dédouanement. Il se fait que depuis un certain temps, vous finissez vos formalités mais vous n’avez pas vos conteneurs pendant plusieurs jours. Même pour faire un dépotage dans l’enceinte de LCT, c’est la croix et la bannière. Ce qui fait qu’il y a des désagréments qui sont causés aux commissionnaires en douane agréés et surtout aux importateurs. Cette situation perdure et risque de faire partir un certain nombre de clients sur la plateforme portuaire. Or, nous sommes en train de lutter, de concert avec les autorités portuaires, pour que ceux qui ont entre-temps déserté le port de Lomé puissent revenir. Et des pratiques pareilles ne permettent pas de faire revenir ces clients dans de meilleures conditions. Nous avons demandé à rencontrer le directeur général de LCT et nous avons été reçus plusieurs fois par ses collaborateurs. Nous nous disons que cette situation ne pourrait pas se régler si nous ne le rencontrons pas en personne. C’est un mépris pour notre organisation professionnelle. Nous avons organisé une réunion ce mercredi pour avoir des orientations de nos membres, étant donné que ce sont eux qui vivent la situation sur le terrain. Nous avons reçu de façon claire de nos membres de faire une action d’envergure vis-à-vis de LCT. Nous allons voir dans quelle mesure nous allons mener cette action d’envergure. Nous prendrons toutes les décisions qui iront dans l’avantage des importateurs. Nous avons une ultime rencontre mercredi. Et à l’issue de cette réunion, nous aurons une idée claire des actions à mener. »

Nicolas EDORH