Guide de l'assurance : quelle procédure pour changer de compagnie d'assurance ?

Il peut arriver que, pour une raison ou une autre, vous vous trouviez dans l'obligation de rompre avec le contrat d’assurance de vos compagnies. Il faut préciser qu'il existe plusieurs types d'assurances avec chacun des processus de résilience bien définis. Dès lors, reste à savoir comment s’y prendre dans chaque cas. Vous découvrirez dans cet article les étapes à suivre pour changer votre assurance.

Assurance habitation : quelles procédures ?

Pour mettre fin à votre contrat d'assurance de type habitation, vous n'êtes pas obligé d’attendre après votre déménagement. En effet, vous pouvez décider de résilier à la date d’échéance chaque année et même tous les autres jours après que votre contrat ait duré un an. Rendez-vous sur ce site internet pour d'autres détails. Ainsi, au cours de la première année, pour une raison ou une autre (un événement par exemple), vous pouvez rompre avec votre compagnie d'assurance. Toutefois, notez que suite à l'événement, vous avez au maximum une durée de 3 mois pour informer votre assureur.

Dans le cas d'une assurance auto/moto

Tout comme la précédente, vous avez également la possibilité de résilier avec une assurance auto ou moto au profit d'un autre assureur. En effet, en se référant à la loi Hamon, vous n'êtes même pas obligé de donner à la compagnie d'assurance un quelconque motif pour résilier votre assurance dont la souscription a déjà duré un an. Tout ce que vous êtes appelé à faire est de prévenir votre assureur par courrier avec accusé de réception. Cependant, vous avez la possibilité de rompre votre assurance pendant la première année du contrat, mais à condition que l'engin soit vendu ou suite à d'autres événements.

Changer d’assurance d’emprunt : les procédures

Vous êtes libre de résilier votre contrat d'emprunt, encore appelée assurance de crédit immobilier, mais en respectant certaines règles. En effet, la loi Hamon vous autorise à rompre pendant la première année de votre souscription, mais en respectant un délai de préavis de 15 jours et en fournissant à votre assureur des preuves que le contrat de l’autre organisme couvre les risques.