Des dojos installés à Tchitchao et Défalé

« Judo pour enfant ». C’est l’ambitieux projet porté par la Fédération togolaise de judo. Après la remise de matériels sportifs au collège militaire Eyadema de Tchitchao récemment, c’est un dojo qui a été installé dans les locaux dudit collège le 14 juillet dernier, en présence du chef d’Etat-major particulier du Président de la République et du ministre des Sports. Un second dojo a été inauguré à Défalé le même jour.

Lentement, mais sûrement, la Fédération togolaise de judo déroule son projet « Judo pour enfant ». En marge de la fête traditionnelle Evala en pays Kabyè, elle a installé des dojos à Tchitchao et Défalé, pour booster la promotion du judo à la base. Ce projet vise à vulgariser le judo, et participe à former des hommes et femmes de valeur.

« L’Unesco déclare le judo meilleur sport pour former les jeunes de 4 à 21 ans. Nous avons donc fait le pari d’apporter cette discipline vers les jeunes pour les éduquer à la combativité, à la maîtrise de soi, à l’effort pour vaincre, mais aussi à l’acceptation de l’échec ou de la défaite, valeurs chères au judo », a déclaré Deladem Akpaki, président de la Fédération togolaise de judo.

« Plus qu’une simple discipline sportive, le judo est, pour ainsi dire, une véritable passerelle pour l’éclosion d’une culture du résultat et du bien de l’autre qui participe, à n’en point douter, à l’édification d’une société nationale et mondiale équitable et sans conflit. Au-delà, il forge le caractère des apprenants, en construisant en eux, la graine de meneurs. En témoigne le nombre important et sans cesse grandissant des judokas dans les sphères économique et politique mondiales. Chers apprenants, à travers cette belle salle d’entraînement, nous sommes heureux de vous apporter le judo. Rendez-nous fiers de l’avoir fait, en travaillant dur pour atteindre le niveau, et nous vous ferons gagner par le judo », a ajouté Deladem Akpaki.

Pour sa part, le ministre des Sports, Guy Lorenzo s’est réjoui de l’installation des dojos à Tchitchao et Défalé et a félicité la Fédération togolaise de judo pour ses efforts. Il a exhorté les jeunes à profiter de ces installations pour se mettre à niveau dans la discipline, et leur a fait part de sa vision de constituer une équipe nationale du judo lors des prochaines années.

Nicolas EDORH