Décodeur HD : Canal + met fin à la polémique

En début de mois de mars, Canal + a lancé son nouveau décodeur HD au Togo. Les clients peuvent acquérir le nouveau à 35 000 FCFA ou l’échanger avec l’ancien contre une somme de 25 000 FCFA. C’est cette deuxième option qui a suscité d’énormes critiques à l’endroit de Canal + sur les réseaux sociaux. Dans la foulée, les responsables des  associations de consommateurs sont montés au créneau pour plus d’explications. Un exercice auquel s’est prêté, au siège  de Canal + Togo, le directeur général de Canal + Togo.

Tout est parti d’un audio venu de la Côte d’Ivoire, faisant croire que le nouveau décodeur HD est gratuit en France. Comme une trainée de poudre,  cette information a envahi les réseaux sociaux. Une situation condamnée par le directeur général de Canal + Togo.  « Faux ! La situation  en France  et différente de celle  en Afrique ou du Togo. En France, le décodeur est loué aux abonnés qui payent mensuellement  les frais de location et d’abonnement, alors qu’en Afrique, les abonnés achètent et deviennent propriétaires du décodeur. Tout changement qui intervient  sur son appareil est facturé. Voilà la grosse différence ! Les supputations et les agitations contre Canal+ sont infondées. Il serait mieux que les gens approchent la direction  générale pour comprendre le bien-fondé de ces opérations,  au lieu de jeter de l’anathème sur notre société », a précisé Alexandre Cohen.

Pour le directeur général de Canal + Togo, deux idées principales dénudent cette information des réseaux sociaux de tout fondement. « Outre la situation de la France qui diffère de celle en Afrique, il n’y a pas d’obligation d’achat du nouveau décodeur HD. Canal + demeure dans sa logique de proposer à ses abonnés un décodeur HD pour apporter une innovation majeure afin qu’ils profitent toujours plus du meilleur du divertissement avec des images exceptionnelles, avec une TV HD », a t- il martelé. Alexandre  Cohen a rassuré tous les abonnés et les potentiels clients de Canal + que l’ancien décodeur reste et demeure opérationnel. « Chacun est libre d’acheter ou de ne pas acheter le nouveau décodeur HD », a-t-il déclaré.

Isidore AYEKO