Davié interconnecte la sous-région

L’interconnexion du Ghana, Togo, Bénin et Nigéria en énergie se renforce de plus en plus par la mise en service officiel du poste de transformation de Davié. Cette mise en service a été faite le mercredi 10 avril en présence du ministre des Mines et des Energies, Marc Ably Bidamon, accompagné de l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Christoph Sander, du Secrétaire général du Système d’Échange d’Énergie Électrique Ouest-Africain (WAPP), Ki Siengui Apollinaire, du Directeur général de la Compagnie Électrique du Bénin (CEB), Karimou Shabi Sika et du Directeur général de la Compagnie Énergie Électrique du Togo (CEET), Paul Mawusi Kakatsi.

Le poste de transformation implanté à Davié est l’un des projets prioritaires inscrit dans le plan directeur, figure de la ligne de transport d’énergie en très haute tension 330 Kv entre le Ghana, le Togo, le Bénin et le Nigéria dont la portion Bénin-Nigéria a été réalisée et inaugurée en 2007 au poste de Sakété. Financé par l’Allemagne, il jouera essentiellement le rôle d’interconnexion de l’Ouest vers l’Est, les réseaux électriques des quatre (4) pays partant du Ghana au Bénin avec une ligne de transport électrique 330 Kv et de synchronisation des fréquences du réseau dans ces quatre pays.

De façon concrète, ce poste de Davié permet d’envoyer la tension du réseau WAPP sous-régional en 330 Kilovolt (KV), de la ramener à la tension 161 KV qui est la tension du réseau de la CEB, c’est-à-dire le réseau électrique entre le Togo et le Bénin. Il est donc alimenté à partir d’une ligne 330 Kv qui vient du Ghana et dans ce poste, il est installé deux autres transformateurs de 200 MVA qui vont transformer la tension 330 Kv en une tension 161 Kv pour rentrer dans le réseau CEB.

Et pour rentrer dans le réseau CEB, dans ce poste de Davié, il y a quatre départs. Deux (2) départs pour aller vers le poste 161 Kv CEB de Lomé-Aflao à Lomé, pour alimenter Lomé et ses environs. Et également deux départs qui quittent le poste de Davié en 161 Kv pour aller au poste de Momé-Hagou qui est à une trentaine de kilomètres. A partir de ce poste de Momé-Hagou, la tension est acheminée vers le réseau CEB à Cotonou au Bénin.

Egalement à partir de ce poste de Davié, il y a deux départs 161 Kv qui vont alimenter un nouveau poste, celui de Légbassito (banlieue de Lomé). Et ce poste permet de désengorger le poste de Lomé-Aflao à travers l’alimentation de toute la zone Agoè, Légbassito, Sogbossito, zone entreprise de l’Union, Zossimé, etc.

On constate que la ligne 330 Kv qui vient du Ghana repart également en 330 Kv pour aller dans un autre poste de la CEB qui est situé sur le territoire du Bénin, c’est-à-dire le poste 330 Kv de Sakété où il y a déjà une interconnexion en 330 kv avec le Nigéria. Ce qui signifie, à en croire les techniciens, qu’avec la mise en service du poste de Davié, il y aura donc une interconnexion Nigéria-Ghana, à travers le Bénin et le Togo. « Le poste de Davié est donc le poste qui permet à la CEB d’intégrer le réseau sous-régional », déclare Norbert Kindadoussi, Directeur Technique.

« Le réseau 330 Kv permet d’avoir une meilleure qualité en terme de chiffre de tension et c’est l’avenir de l’ensemble du système qui commence par être garanti puisque le WAPP annonce pour l’année prochaine, le démarrage du marché de l’électricité et si on n’avait pas cette ligne-là qui se met en marche, c’est notre communauté qui bloquait l’ensemble de la sous-région. Donc c’est un évènement très important », a laissé entendre Karimou Shabi Sika, Directeur général de la CEB. Une position qu’approuve le Secrétaire général de WAPP, Ki Siengui Apollinaire qui souligne en effet que « ce projet est une artère importante pour l’approvisionnement des pays en énergie électrique et va sensiblement améliorer le système électrique des pays ouest-africains ».

La réalisation de ce poste est le fruit d’un effort qui ne peut laisser indiffèrent l’Allemagne. « Ce sont ces différents efforts qui ont motivé l’Allemagne à accompagner ce grand projet qui va renforcer à nouveau la coopération entre l’Allemagne et les pays de l’Ouest-Africain », a affirmé Christoph Sander, l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo.

De son côté, le Ministre Marc Ably-Bidamon n’a pas manqué de saluer la forte coopération qui existe entre le Togo et l’Allemagne. Selon lui, le lien qui unit les deux États est d’une importance capitale et imprime une certaine fraternité dans les collaborations, une vision commune et harmonieuse convergeant vers le développement du Togo. « La Ligne de transport d’énergie en très haute tension de 330kv va permettre la synchronisation des fréquences du réseau de nos pays et va faciliter le transport de l’énergie électrique dans la sous-région. Pour le Togo, ce projet est une autoroute, à travers laquelle on peut faire venir de l’énergie. C’est également un canal permettant au Togo d’atteindre son indépendance énergétique, la vision du gouvernement », a-t-il indiqué.

La ligne 330 Kv au Togo est réalisée par l’entreprise consortium SAE/TLL à un coup de 4 575 272 094 FCFA et le poste 330/161/20 Kv de Davié est réalisé par la compagnie SIEMENS à 11 171 966 886 FCFA, soit un don total de 15 747 238 980 FCFA de la KfW sur l’ensemble du projet.

Stanislas AZIATO