CIMTOGO poursuit sa belle dynamique

Les responsables de la société CIMTOGO ont échangé mardi avec des professionnels des médias autour d’un déjeuner de presse. Une occasion pour la direction générale de cette société cinquantenaire de parler de leurs activités, leurs ambitions, leurs défis, et surtout des perspectives de développement.

Eric Goulignac, Directeur Régional du Groupe HeidelbergCement (Bénin, Burkina Faso, Togo) a introduit cette rencontre conviviale avec la presse en insistant sur le statut d’entreprise citoyenne et responsable de CIMTOGO. Après avoir présenté ses collaborateurs, il a embrayé sur la présentation de CIMTOGO. « La société est en forme. CIMTOGO tire bien son épingle du jeu en 2019. Nous attendons une croissance à deux chiffres. La réussite de CIMTOGO cette année est due à l’équipe technique et à notre stratégie commerciale sur le marché. On croit à l’économie du pays, on croit à la compétitivité togolaise, on croit aux perspectives du marché », a déclaré Eric Goulignac.

En ce qui concerne le projet du nouveau broyeur qui est la contribution du Groupe au Plan national de développement (PND), le Directeur Général de CIMTOGO a laissé entendre que le projet est en bonne voie. « Il s’agit d’un projet de 25 millions d’euros. Cela va s’étendre sur une période de 12 à 15 mois sur notre usine de Lomé. L’appel d’offres et clos et le processus se poursuit normalement », a-t-il affirmé. « Nous allons continuer la transformation pour que CIMTOGO devienne le leader incontesté dans le domaine des matériaux de construction. Nous avons également à cœur de développer la compétence locale à tous les niveaux », a fait savoir Eric Goulignac. « Au nord du pays, à Awandjelo, l’usine de CIMTOGO est un exemple réussi, contrairement aux préjugés de départ », note-t-il.

Le produit SUPER CPJ 45

Depuis quelques mois, le ciment produit par CIMTOGO a un nouvel emballage estampillé SUPER CPJ 45. Selon Hervé Azoupia, Directeur Commercial de la société, cette mutation s’explique dans un environnement marqué par une évolution de l’offre produit avec la présence du CEM II 42.5 depuis 2017, une évolution des besoins des consommateurs vers un produit mieux adapté à leurs besoins et avec un bon rapport Qualité – Prix, une croissance continue du marché du ciment, et une nécessité absolue pour CIMTOGO de maintenir sa position de leader sur le marché. « Ce n’est pas que l’emballage. Le produit même est un ciment de qualité supérieure au CPJ 35 offrant avec un taux d’incorporation plus important en clinker et un new design de sac. Ce produit offre l’avantage d’une construction plus solide, avec un ciment plus résistant aux aléas et plus durable dans le temps. Avec ce produit, la construction est encore plus rapide et plus économique, puisque le séchage va vite, avec un meilleur dosage ciment-sable », a expliqué Hervé Azoupia.

SCANTOGO également présentée

A ce déjeuner de presse, il n’a pas été question que de CIMTOGO. SCANTOGO implantée à Tabligbo a aussi fait l’objet d’une présentation à la presse. Réalisation phare du groupe au Togo, cette usine est dans sa cinquième année de fonctionnement et est placée au cœur de la compétitivité des projets du groupe. « Il s’agit d’un vrai projet industriel, avec un investissement de 200 millions de dollars en 2012 sur une ligne de production de clinker basée à Yoto. 5000 tonnes de clinker sont extraites et produites chaque jour sur le site de Tabligbo. L’usine tourne en feu continu 24h/24. Pour 5000 tonnes de clinker, c’est 8000 tonnes de calcaire extraites tous les jours sur le site. Nous employons 300 personnes de façon permanente sur le site, et nous travaillons avec 1200 chauffeurs. C’est pour nous un challenge logistique phénoménal. SCANTOGO est une jeune industrie et 75% de nos employés ont moins de 40 ans », a résumé Eric Goulignac.

En matière de santé et sécurité au travail, le groupe a posé des pas de géant. Un ambitieux plan d’actions en lien avec la sécurité routière a été élaboré et est en cours d’exécution. « Nous avons élaboré un Guide du conducteur. Nous avons également renforcé la visite technique de nos camions en interne. Nous avons posé 1500 plaques de haute visibilité sur nos camions. Des contrôles rigoureux se font à l’entrée comme à la sortie de nos usines. Nous avons intensifié les séances de formation à l’endroit de nos chauffeurs. On en a formé 2335 à la santé et sécurité au travail depuis le début de l’année. Nous voulons être leader dans le domaine de la sécurité routière et de la santé et sécurité au travail. Clairement, nous sommes un acteur citoyen et responsable sur les routes togolaises », a décliné Eric Goulignac.

A travers sa Fondation, le Groupe HeidelbergCement améliore la qualité de vie des populations pour un développement durable et participatif. Il est développé une relation de partenariat positive et durable avec les communautés locales, afin d’obtenir et de maintenir la licence sociale pour opérer. Entre autres projets phares en cours de réalisation pour la période 2019-2020, le projet d’électrification avec une mobilisation de 329 millions FCFA hors budget sur deux ans, le projet de réhabilitation de l’hôpital de Tabligbo avec 300 millions FCFA sur deux ans, en partenariat avec WACEM, et le projet de protection de la biodiversité dans la Réserve de la biosphère transfrontalière du Delta du Mono.

Elom ATTISSOGBE