Oragroup lance une offre d’appel public à l’épargne

Le groupe bancaire panafricain Oragroup basé au Togo, a officiellement lancé son processus d’introduction à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) basée à Abidjan. Cette souscription se fait depuis le 29 octobre prochain et fera lever 56,92 milliards de francs CFA, soit 86 millions d’euros.

C’est l’annonce que Binta Touré Ndoye, Directrice générale d’Oragroup accompagnée par Tidiane Ndiaye, Directeur adjoint d’Oragroup et Serge Mian, le Directeur des relations investisseurs a faite à la presse ce vendredi à Lomé.  Etaient aussi présents, différents cadres de ladite banque. Il s’agit d’une offre d’appel public à l’épargne destinée aux particuliers et à l’ensemble des acteurs du tissu économique, de même que les institutionnels.

Cette opération, a relevé Mme Touré Ndoye, vise la croissance d’Oragroup. « Notre ambition aujourd’hui est de mobiliser près de 57 milliards de francs CFA pour toujours soutenir la croissance forte et cette somme est destinée à mieux servir nos clients et surtout à être présent encore plus dans le financement des secteurs économiques dans nos pays de présence », a-t-elle déclaré.

Concrètement, cette augmentation du capital va permettre à la banque panafricaine de consolider la croissance du Groupe et d’accompagner son développement dans les 12 pays d’Afrique de l’ouest et centrale où elle est présente. Il s’agit notamment, selon les responsables, de procéder à des investissements dans la banque digitale, saisir les opportunités de croissance dans les pays d’Afrique Centrale, accroître la notoriété du Groupe auprès de la communauté financière et du grand public, et renforcer les fonds propres de centaines filiales.

« En 10 ans, la trajectoire de croissance d’Oragroup a été exemplaire. Son offre publique de vente comprend l’émission de 13 883 006 actions réparties en 6 097 561 nouvelles actions, par augmentation de capital, et la cession de 7 785 445 actions existantes sur le marché secondaire, au prix de 4 100 francs CFA l’action », a lancé la Directrice  générale du groupe.

A l’issue de l’opération, soutient-on, 20% du capital d’Oragroup seront  cotés en bourse. Les autres actionnaires actuels du Groupe conserveront 80% du capital, dont l’investisseur panafricain Emerging Capital Partners (ECP) qui restera l’actionnaire de référence avec plus de 50% des parts.

Les souscriptions se feront auprès des Sociétés de gestion et d’intermédiation (SGI)  à partir du 29 octobre au 16 novembre prochain.

Rappelons qu’Oragroup est présent dans douze (12) pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale (Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo) et dans quatre zones monétaires (UEMOA, CEMAC, Guinée Conakry, Mauritanie).

Oragroup affichait un total de bilan à 1 794 milliards de francs CFA, soit une croissance de 45% depuis 2014. Les dépôts de la clientèle de l’ensemble du réseau Orabank s’élevaient à 1 179 milliards de francs CFA (+ 42% sur la même période) et les opérations de crédits à 1 085 milliards de francs CFA (+ 38%). Au total, le Groupe affiche un produit net bancaire de 108 milliards de francs CFA (+ 33 %) et un résultat net en forte hausse de 45% sur un an et de 205 % depuis 2014 à 21,97 milliards de francs CFA.

Bernadette AYIBE