La série « Invisibles » diffusée sur Canal+ dès le 29 octobre

Fournir un programme alléchant et satisfaire ses abonnés. Telle est la vision de CANAL+. Et c’est dans cette optique que les abonnés auront droit à la diffusion d’une nouvelle série purement africaine dans quelques jours. Intitulée « Les Invisibles », une  fiction tournée en Côte d’Ivoire, disponible sur les bouquets CANAL+ à partir du lundi 29 octobre 2018. Les  deux premiers épisodes de ladite série ont été diffusés lundi dernier à un public restreint parmi lequel les professionnels des medias.

Réalisée et créée par Alex Ogou, acteur, scénariste et réalisateur ivoirien, la série « Invisibles » décrit un aspect des « microbes » (enfants de rue) en Côte d’Ivoire. Des enfants extrêmement violents. En groupes organisés, ces enfants sont  prêts à tout pour survivre dans la société. 10 épisodes de 52 minutes, « Invisibles » retrace plus précisément le parcours initiatique de Chaka et de sa grande sœur Hadjara qui du jour au lendemain décident de quitter leurs parents pauvres et endettés. La jeune fille trouve un travail mais Chaka, trop jeune pour travailler, se laisse initier par son ami Timo, déjà « microbe » à rejoindre une bande où vandalisme et violence sont maîtres mots de leur quotidien. Alors qu’Hadjara tente de sauver son frère de la délinquance, une lutte impitoyable est lancée entre Chaka et son chef de bande.

Pour la première fois en Afrique et en Côte d’Ivoire, l’œuvre écrite par Alex Ogou est une série dans laquelle le groupe CANAL+ s’est investi (co-production) et qui annonce l’avènement d’une nouvelle ère de fictions africaines sur les antennes de CANAL+ Afrique. Cette fiction  primée « meilleure série étrangère francophone » au festival de la Rochelle (Festival de la fiction TV de la Rochelle créé en 1999, récompensant les œuvres de fiction francophones et internationales, se déroulant chaque année en septembre), sera diffusée tous les lundis soir au rythme de deux épisodes par semaine. Captivante, émouvante et poignante, « Invisibles » met en perspective un phénomène social à échelle mondiale autour d’une jeunesse désorientée qui lutte pour une vie meilleure.

Une réalisation africaine destinée au monde entier. Ce qui démontre à suffisance les grandes qualités et aptitudes des africains. « Cette série est une création originale orientée sur l’Afrique. Ce qui prouve que l’Afrique dispose d’énormes qualités et talents », a déclaré Alexandre Cohen, Directeur Général Canal+ Togo, à l’issue de la projection.

Isidore AYEKO