GLNT : La justice annule le coup de force de Joseph Kpelly

Elle est bien loin de la « paix des braves ». La Grande Loge Nationale Togolaise (GLNT) n’est pas au bout de ses peines. En effet, sur requête de Roggy Kossi Paass, Grand Maître de la GLNT, le Tribunal de Lomé a annulé la désignation de Joseph Kossi Kpelly Hukporti, démettant le Grand Maître de ses fonctions, à l’issue d’une réunion tenue le 08 mars à l’hôtel Ibis.

L’on croyait connaître la fin des rivalités à la GLNT. Rebelote. Annoncée comme dénouement de la crise ayant secoué pendant plusieurs semaines la GLNT, la réunion du 08 mars du « Souverain Grand Comité », le Parlement de la GLNT, a plutôt relancé les hostilités.

Comme dans la Fable des « Voleurs et l’Âne » de Jean de la Fontaine, pendant que William Bolouvi et Adrien Bebessiki se disputaient le poste de Grand Maître de la GLNT, arrive un troisième larron, Joseph Kossi Kpelly Hukporti, qui se fait désigner Grand Maître de la GLNT par 12 membres sur 62.

Dans une requête adressée au Tribunal de Première Instance de Première Classe de Lomé le 13 mars 2017 (fac-similé) par Roggy Kossi Paass, assisté de Me Rustico Lawson-Banku, le Grand Maître de la GNLT expose « que prenant prétexte de la contestation née de la désignation du Grand Maître 2017-2020 de la Grande Loge Nationale Togolaise, le sieur Kpelly Hukporti Kossi Joseph, Grand Maître Honoraire a invité en toute irrégularité certains membres au Souverain Grand Comité à une réunion tenue le 08 mars 201 à l’Hôtel Ibis de Lomé où 12 membres présents sur soixante-deux (62) lui ont fait écrire qu’il préside désormais l’Ordre ; qu’ennivré par cette pseudo investiture, le nommé Kpelly Hukporti Kossi Joseph a signé, entre autres : un document intitulé « Résolution n° 001/A-08/17/6017/GLNT démettant le Grand Maître Roggy Kossi Paass de sa charge ; un autre intitulé « Résolution n° 002/A-08/17/6017/GLNT du 08 mars 2017 le portant à la tête de la GLNT sans autre forme de procédure ; et des actes dits ordonnances portant : nominations à tour de bras toutes aussi irrégulières que contestées même par des récipiendaires, ou suspension à titre conservatoire de huit (8) membres parmi lesquels le Grand Maître Roggy Paass lui-même ; que lesdits actes procèdent du non-droit et encourent tous la nullité. »

« Qu’en effet : d’une part, le titre de Grand Maître Honoraire ne confère à M. Kpelly Hukporti Kossi Joseph aucune attribution notamment celle de convoquer le Souverain Grand Comité, et d’autre part, aux termes des dispositions de l’article 4-2, al.4 du Règlement Général de la Grande Loge Nationale Togolaise, en cas de nécessité ou à la demande d’un tiers de ses membres, le Grand Maître peut convoquer le Souverain Grand Comité au moins quinze (15) jours avant la réunion ; qu’il s’en suit que c’est une usurpation de pouvoirs que le sieur Kpelly Hukporti Kossi Joseph a cru pouvoir convoquer irrégulièrement des membres du Souverain Grand Comité ; que les actes ainsi posées à l’occasion d’une telle réunion et par la suite, sont irréguliers et procèdent de l’indiscipline ainsi que de la récidive d’une tentative de coup de force et/ou d’un putsch dont le sieur Kpelly Hukporti Kossi Joseph est coutumier et qui lui ont déjà valu la radiation de l’Ordre par le Grand Maître d’alors, le feu Pr Emmanuel Kotso Nathaniels ; que ces actes étant de nature à semer la confusion au sein de l’obédience, le Grand Maître Paass entend les voir déclarer nuls et de nuls effets par la justice et déposer plainte pour faux et usage de faux ; mais qu’il y a urgence à faire cesser le trouble ; qu’aux termes de l’article 163, al.2 du Code de procédure civile, il (le Président du Tribunal)  peut également ordonner sur requête, toutes mesures urgentes dont les rencontrasses exigent-ils ne soient pas prises contradictoirement. C’est pourquoi, le requérant sollicite qu’il Vous plaise : constater le caractère non avenu des actes dits : Résolution n° 001/A-08/17/6017/GLNT démettant le Grand Maître Roggy Kossi Paass de ses fonctions ; et Résolution n° 002/A-08/17/6017/GLNT du 08 mars 2017 portant le sieur Kpelly Hukporti Kossi Joseph à la tête de la GLNT sans autre forme de procédure ; ordonner la suspension des effets de tous les actes subséquents signés par le sieur Kpelly Hukporti Kossi Joseph et ses acolytes. Sous toutes réserves », précise la requête.

Le Tribunal de Lomé tranche

Le même jour, soit le 13 mars 2017, le Président du Tribunal de Lomé, Kossi Kutuhun, a pris l’Ordonnance N° 0535/2017 (fac-similé). « (…) ordonnons la suspension immédiate des effets : de l’acte dit Résolution n° 001/A-08/17/6017/GLNT démettant le Grand Maître Roggy Kossi Paass de ses fonctions, de l’acte dit Résolution n° 002/A-08/17/6017/GLNT du 08 mars 2017 portant le sieur Kpelly Hukporti Kossi Joseph à la tête de la GLNT sans autre forme de procédure, des actes dits Ordonnances signés par M. Kpelly Hukporti Kossi Joseph ainsi que les effets de tous les actes subséquents signés par M. Kpelly Hukporti Kossi Joseph et toutes personnes de son chef. Disons que Notre Ordonnance sera exécutoire sur minute et avant enregistrement et qu’il Nous en sera référé en cas de difficulté. », stipule l’Ordonnance du Président du Tribunal de Première Instance de Première Classe de Lomé.

A la Grande Loge Nationale Togolaise, on n’est pas sorti de l’auberge. Les prochains jours s’annoncent sur fond de nouveaux bras de fer judiciaires, puisque le Grand Maître de la GLNT, Roggy Kossi Paass entend porter plainte contre Kpelly Hukporti Kossi Joseph pour « faux et usage de faux ».

La Rédaction